qu’est ce que la méditation ?

Ce qui se passe en nous.

La méditation est une attitude de l’esprit qui peut s’exercer à tout moment , en tout lieux et pendant toutes les activités de la vie quotidienne. Être en méditation, c’est être à l’écoute de ce qui se passe en nous, en l’identifiant, en l’observant et en nous laissant aller. Être à l’écoute de notre vie intérieure c’est méditer.

Toute notre vie peut être une longue méditation. Cette affirmation est la conséquence de ce que nous disions plus haut. Si la méditation est une attitude de l’esprit, chaque activité peut s’effectuer dans un état méditatif. Nous pouvons vivre notre vie sur un fond de méditation.

La méditation nous permet de choisir d’être tout ce que nous souhaitons. En observant le flot de nos pensées , nous pouvons choisir de nous attarder sur certaines d’entre elles. En faisant cela, nous prenons vie à travers ces pensées et ainsi nous décidons ce que nous désirons être. A chaque jour, nous pouvons créer ce que nous sommes, réinventer notre vie, être l’auteur, le créateur de tout ce que nous ressentons.

La méditation nous donne le choix parmi nos émotions, nos pensées et nos identifications de retenir ce que nous souhaitons. Nous ne sommes plus prisonnier du mental, nous l’utilisons pour être pleinement ce que nous désirons être et fabriquer notre bonheur. Nous sommes les créateurs de notre propre réalité.

 

Bouddha a dit:
“Nous sommes ce que nous pensons,
tout ce que nous sommes naît de nos pensées,
avec nos pensées nous créons le monde”

Le temps

Le temps est une création de nos pensées. Si les pensées s’arrêtaient dans notre esprit le temps cesserait d’exister. En l’absence de pensées nous pouvons sentir le vide. Dans le vide, il n’y a plus de temps. Une seconde est une heure ou un siècle. Lorsque nos pensées ralentissent, le temps se comprime et nous avons l’illusion qu’il passe plus rapidement.

Voici les mots d’Abd-Ru-Shin:
“Le temps ! Passe-t-il vraiment ?…
C’est nous qui courons à sa rencontre!
Nous nous précipitons dans le temps qui est éternel,
et nous y cherchons la vérité. Le temps est immobile.
Il reste le même, aujourd’hui, hier et dans mille ans!
Seules les formes changent. “
(Dans la lumière de la vérité, Message du Graal , Tome I ,page 35, )

Le corps

Chaque position, mouvement ou attitude corporelle, nous met en contact avec une partie différente de notre univers intérieur et amène un flot de pensées différent.

Lorsque nous sommes debout, assis ou couché pour méditer , nous ne sentons pas les mêmes choses. Les expériences sont très différentes. Les positions de notre corps ramènent en nous des éléments particuliers de notre histoire. C’est la mémoire du corps dans l’espace. Lorsque nous chantons ou lorsque nous marchons en forêt tout devient différent. Notre voix fait vibrer notre intérieur et l’espace extérieur aussi.

Angeles Arrien explique les différentes positions de méditation et ce qu’elles inspirent. Debout, nous devenons le guerrier ,celui qui s’affirme. Assis , nous accueillons le sage. Couché, nous entrons en contact avec le guérisseur et en mouvement nous provoquons le créateur, celui qui à des réponses à nos questions.

La méditation affecte notre vie et notre vie notre méditation. Ram Dass suggère que la méditation change profondément notre vie. Toute notre vie peut se transformer par la pratique de la méditation: l’alimentation, les habitudes de vie , les gens que nous fréquentons, la musique que nous écoutons, etc.

méditationLe but

Il n’y a rien à trouver dans la méditation, il n’y a pas d’endroit où aller, il n’y a pas de début, pas de fin ou de but; il n’y a qu’ouverture et présence à ce qui est, il n’y a que l’attente; sans motivation, sans fin, sans construction d’une quelconque structure, sans volonté de quoi que ce soit… et à ce moment, la libération arrive comme un cadeau, immédiatement, spontanément.

Contact spirituel

Le contact avec Dieu ou la conscience ultime peur s’atteindre par un plongeon au plus profond de nous-même mais aussi par une présence intime à tout ce qui nous entoure.

Lorsque nous marchons en forêt et que nous sommes en contact étroit avec la nature, nous entrons en contact avec le monde divin qui nous entoure. Mais nous pouvons aussi rencontrer la partie divine qui nous habite en nous tournant vers notre monde intérieur.


Par Alain Rioux