monde réel ou pays des merveilles ?


Tu prends la pilule bleue, l’histoire s’arrête là, tu te réveilles dans ton lit, et tu crois ce que tu veux. Tu prends la pilule rouge, tu restes au Pays des Merveilles et je te montre jusqu’où va le terrier.

La matrice est partout, tout autour de nous, elle nous enveloppe, même dans cette pièce. Tu peux la voir quand tu regardes par la fenêtre ou quand tu allumes la télévision… C’est le monde qu’ils ont mis devant tes yeux pour t’empêcher de voir la vérité. Tu es un esclave, comme tout le monde, tu es né en captivité dans une prison de l’esprit que tu ne peux ni sentir, ni toucher, ni goûter.

La matrice est un système, Néo, et ce système est notre ennemi. Mais lorsque tu vas à l’intérieur et que tu regardes autour de toi, que vois-tu ? Des hommes d’affaires, des avocats, des professeurs, des menuisiers… Ce sont tous les êtres que nous sommes en train d’essayer de sauver. Mais en attendant que nous réussissions, ces êtres font toujours partie du système, et cela en fait nos ennemis potentiels.

Que veut dire réel ? Comment définis-tu la réalité ? Si tu penses à ce que tu peux sentir, toucher, goûter et voir, alors le réel n’est rien de plus que des signaux électriques interprétés par ton cerveau. C’est ça le monde que tu connais. La Matrice ! (Morpheus dans le film  » Matrix « ).

On parle souvent de la programmation neurolinguistique (PNL) à la mode, qui est, si on y réfléchit bien, une forme sournoise de manipulation mentale. Les mêmes personnes disent  » je vois cette table, donc elle est réelle « . Cela ne cadre, évidemment, pas du tout avec la connaissance de la physique quantique, ou avec des concepts essentiels, connus de tous temps, sous d’autres formes. L’ignorance et la connaissance…

 » Je vois dans tes yeux, je vois ton âme, c’est le reflet de ton âme  » etc. La phrase contemporaine banale du citoyen lambda. L’être spirituel ne regarde jamais en face, mais toujours légèrement sur le côté (par respect), sauf quand la cible est sur le point d’être atteinte. Ce n’est qu’à ce moment, en un éclair, qu’il détourne le regard.

Il y a deux réalités, la première, imposée par les religions, les médias et les états, afin de mieux contrôler les populations par la peur, la culpabilisation, la pénurie organisée, le harcèlement et l’ignorance, et la seconde, qui repose sur un monde intuitif permettant de communiquer avec le monde des esprits de Dieu, avec le Soi Supérieur.

La première réalité est celle de la pyramide sociale de la peur, qui se nourrit de l’énergie vitale par le vol systématique et le viol des consciences. La seconde réalité, du monde intuitif, est celle des êtres libres, souverains, indépendants, volontaires, qui se relient directement à la Source. C’est le monde de Dieu qui n’a rien à voir avec les idoles locales (les religions ou la télévision). C’est le champ de résonance quantique.

Beaucoup de gens disent qu’ils regardent les nouvelles télévisées  » pour se tenir au courant « . C’est totalement faux ! Ce n’est qu’une illusion auto imposée. Une forme d’auto conditionnement mental. Regarder les informations télévisées est une émanation de la conscience, une extension, une auto création. Par exemple, tous mes contacts (en majorité féminins), sur Internet, ont des points communs : ils ne regardent pas, ou très peu, la télévision. Ils sont créatifs, intuitifs, et ont tous eu, à un moment ou à un autre de leur vie, une perception directe de la réalité étendue. Beaucoup ont développé des capacités télépathiques. Et ils sont au courant de tout, de bien plus de choses que les citoyens lambda qui font de l’autohypnose télévisuelle.

L’expérience de l’autre côté du miroir…

Alice : Qui se soucie de votre avis, vous autres ? Vous n’êtes qu’un jeu de cartes !

C’est un jeu de cartes entre les  » maîtres du monde  » et des gens comme les Loups de tous pays, connus et inconnus.

Le juge Falcone disait :  » Un être lâche meurt plusieurs fois par jour, un être courageux ne meurt qu’une seule fois « .

C’est la guerre des magiciens, qui se déroule en 4D virtuelle, sur Internet, mais aussi dans les densités inférieures comme la 3D, ou supérieures, comme les 4D et 5D.

Les forces sombres, même si elles manipulent les plans astraux les plus bas, n’ont pas accès aux densités telles que la 6D. Comme une bande de clowns pervers qui collent leur nez contre la vitre (des densités supérieures) mais qui sont, intellectuellement, totalement incapables de comprendre ce qui s’y passe. Et ce d’autant plus que ces accès leur sont totalement bouclés. Un système de contrôle ne peut, et pour des raisons logiques extrêmement simples, pas appréhender la situation actuelle. Leur réseau neuronal, ainsi que leur ADN, ne sont pas connectés pour comprendre. Qu’ils soient 1000 ou un million, cela ne change rien. Ils travaillent dans l’énergie de la peur. L’ADN – qui est, entre autres, une antenne électromagnétique, ne se développe pas dans leur énergie de peur. L’ADN ne se développe que dans un état d’amour inconditionnel, de désir de connaissance, et de justice.

Dans les densités supérieures, l’information circule plus vite. La Lumière a plusieurs coups d’avance sur l’Ombre. Comme aux échecs. Là où les pouvoirs obscurs agissent au coup par coup, la Lumière voit déjà 20, 50 ou 100 coups à l’avance. Face à une tactique obscure assez stupide à très court terme, la Lumière développe une stratégie à long terme, et toujours victorieuse.

 

Certains parlent d’artisans de Lumière et de guerriers de Lumière. La différence essentielle entre les deux est la suivante : l’artisan crée, et on le laisse tranquille, alors que le guerrier est en première ligne, au risque de sa vie, y compris physique. Il se retrouve face à des adversaires obscurs, plus nombreux, aussi bien préparés que lui et prêts à tout pour nuire, généralement par le harcèlement permanent, et de façon très sournoise. Le but du jeu est de ne pas intervenir trop vite. La préparation est importante.

Cette vision  » artisans – guerriers  » est à peu près exacte, et assez poétique. Tout comme le symbolisme des Loups. Pourquoi ? On dit souvent que les êtres des densités supérieures viennent avec leurs symboles. Et l’un de ces symboles est le loup. Faut-il sauver l’humanité ? Non, tel n’est pas le but. Le but des loups est de reconquérir le territoire volé par des bandits sans scrupules. En ce qui concerne les artisans et les guerriers, l’équilibre est important. Création et action. Le but du guerrier est d’atteindre un maximum de personnes en un minimum de temps.

Les amérindiens disaient, lors de la ruée vers l’or, que  » le métal jaune les rendait fous « . Sinistre actualité. L’amour de l’argent a remplacé l’amour simple et vrai. Tout le monde court après un symbole : l’argent ! Ne trouvez-vous pas totalement ridicule de courir après un symbole ? N’est-il pas étrange que tout le monde doive payer des impôts à des  » banques nationales  » (qui sont privées) qui fabriquent l’argent ? Cela n’est-il pas rocambolesque ? A l’heure électronique, des sommes colossales s’échangent en quelques secondes. Il est étonnant de constater que le bon peuple croie toujours en toutes ces théories économiques fumeuses. Pure foutaise ! Des couples s’autodétruisent pour des motifs aussi futiles.

Une prophétie amérindienne dit qu’un jour, toute la connaissance serait dévoilée au monde. Certains choisiront la voie du savoir et d’autres choisiront l’ignorance. C’est la situation actuelle. Toute la connaissance est là et ce n’est plus qu’une question de choix individuel.

 » Matrix « ,  » Alice au Pays des Merveilles  » de Lewis Caroll, ou Narcisse, ou encore Aladin, ont des points communs. Néo a accès à la réalité qui diffère de celle imposée par la matrice de l’illusion des sens, Alice passe de l’autre côté du miroir, Narcisse observe son reflet dans l’eau, Aladin rencontre son génie. Ce sont des formes d’accès à la réalité étendue.

La personne qui ne se pose pas ce genre de questions sur des aspects essentiels de la vie, comme la mort ou la créativité, vivra toute sa vie dans la  » médiocratie « . Elle vivra telle un zombie, une  » citoyenne lambda « , qui voudra ressembler  » à tout le monde « , hypnotisée par les médias. Mais si la personne effleure une seule fois la réalité, elle connaîtra sans doute une dépression nerveuse temporaire car toutes ses références antérieures s’effondreront. Mais elle en sera heureuse car elle cherchera la connaissance toute sa vie. Robert Monroe disait, en substance, ceci : une fois qu’on a eu une vision de la réalité étendue, il est impossible de faire machine arrière. Krishnamurti et tant d’autres l’ont affirmé aussi.

Une fois qu’on a eu accès à la réalité étendue, des forces inverses se mettent en œuvre sur les plans astraux et physiques. De leur point de vue, la stratégie psychique sournoise du harcèlement a cet avantage : elle ne laisse pas de traces. Cette stratégie est souvent liée à l’argent, non pas à l’envie de gagner de l’argent (qui est bon, si on n’y est pas attaché de façon obsessionnelle), mais à la peur de perdre.

Chacun a le choix, entre la mediocratie mêlée de démocrassie (un terme volontairement choisi) et la voie de la légende personnelle, de la créativité, de l’indépendance. Esclavage décérébré ou création ? Prêt-à-penser (religions, médias, etc.) ou pensée individuelle ? La matrice de l’illusion des sens ou la réalité ? Conformisme ou Justice ?

Tu prends la pilule bleue, l’histoire s’arrête là, tu te réveilles dans ton lit, et tu crois ce que tu veux. Tu prends la pilule rouge, tu restes au Pays des Merveilles et je te montre jusqu’où va le terrier…

par : Dominique