la vérité est ailleur…

Deux étudiants débattent avec véhémence sur le parvis de la faculté, au pied du drapeau :
– Mais tu vois bien que c’est le vent qui bouge réellement et qui, dans son mouvement, fait claquer le  drapeau. D’ailleurs ne dit-on pas, le pavillon claque au  vent ?
– Tu as tort. C’est le drapeau qui bouge. Puisque tu ne vois pas le vent, comment peux tu en conclure que  c’est lui qui agit sur le drapeau ?

Le professeur de philosophie qui passait par là, surprit la conversation animée de ses deux élèves et vint les voir  en tirant sur sa pipe. Désolé d’ajouter à votre embarras messieurs, mais veuillez  considérer l’argument suivant : c’est votre esprit qui claque  et qui bouge.

Que veux dire par là le professeur ? Est-ce une réponse au problème des deux étudiants ? Oui. C’est meme une profonde  vérité morale : rien n’est tel que nous le voyons car c’est  peut être notre esprit qui crée tout ce que nous voyons au moment meme où nous le voyons. Ainsi, il n’y a d’autre  réalité que nous-memes.

Cette théorie, qui porte le nom de solipsisme, est doublement utile au sage : d’une part elle le prévient contre  les apparences trompeuses ; d’autre part, elle lui indique un  chemin vers la connaissance de soi. En effet, si la marque de mon esprit est sur toute chose (est tout chose), alors, étudier  le réel revient à étudier mon être propre.

”La réalité n’est qu’un point de vue”
Philip K.Dick