Détente, relaxation et gestion du stress

Quelques définitions

Sophrologie :

La sophrologie est une méthode d’étude de la conscience humaine, par l’usage de techniques et de méthodes liées à la médiation corporelle.
La sophrologie permet surtout d’améliorer sa qualité de vie, de mieux gérer ses émotions, son angoisse, ainsi que son stress.
Cette méthode se situe au croisement entre la relaxation issue de l’occident et de la méditation orientale adaptée pour un usage possible au quotidien, dans les contraintes de notre société.

Relaxation :

La relaxation est une technique qui vise l’obtention d’un état de détente physique et psychique, ainsi que d’un relâchement musculaire.
Cette technique utilise la décontraction musculaire et psychique progressive et elle est particulièrement indiquée chez les personnes stréssées, nerveuses et angoissées.

Une méthode d’aide à la gestion du stress par la sophrologie et la relaxation

Cette méthode peut être utilisée en période de grand stress, avant un évenement stressant, pendant une période où vous vous sentez angoissé par exemple, ou tout simplement parce que vous désirez vous détendre. Ci après vont être exposées les principales étapes d’une séance de sophro-relaxation qui peut être utilisée au quotidien. Il est conseillé de prendre son temps pour passer d’une phase à l’autre et de ne pas se brusquer.

A. La mise en situation

– Yeux fermés

– Assis confortablement, dos bien calé au fond de la chaise ou du fauteuil

– Essayer si possible de minimiser les stimuli sonores présents dans la pièce: éteindre la télévision, radio, éteindre le portable…

– Si possible enlever les chaussures et se mettre pieds nus ou en chaussettes

B. La préparation à la détente: la décontraction musculaire.

– Se concentrer sur son visage en tentant d’induire un état de décontraction musculaire du front, des paupières, des lèvres qui doivent être entre-ouvertes en vérifiant qu’aucune tension ne s’est installée dans cette zone.

– Se concentrer sur son bras droit, puis sur le gauche, en tentant d’induire un état de décontraction musculaire dans ces zones et en vérifiant que les bras sont bien détendus et qu’aucune tension ne s’est installée dans cette zone.

– Se concentrer sur sa jambe droite, puis gauche, en tentant d’induire un état de décontraction musculaire dans ces zones et en vérifiant que les jambes soient bien détendues et qu’aucune tension ne s’est installée dans cette zone.

C. La mise en détente

– Se mettre à l’écoute de ses manifestations corporelles internes de ce qui se passe à l’intérieur de notre corps.

– Se couper du dehors et de ce qu’il s’y passe en se débarassant des pensées parasites mais tout en restant très présent et concentré sur son corps et ses manifestations.

– Porter son attention sur sa respiration, tenter d’appéhender les changements qu’induisent cette respiration à l’intérieur de son corps (soulèvement de la poitrine par exemple).

– Ne pas tenter de modifier cette respiration ( ni chercher à la ralentir, ni à l’accélérer), uniquement se concentrer sur elle, en la respectant.

D. L’approfondissement de la détente

– Rester concentré sur sa respiration et essayer de ne pas se laisser distraire par les stimuli extérieurs ou les pensées parasites.

– Porter son attention sur l’expiration, le moment où le corps expulse l’air à l’extérieur.

– Ne pas tenter de prolonger ou raccourcir cette phase d’expiration.

– Sur chacune de ces expirations, prononcer mentalement un mot qui évoque pour vous le calme ou le repos. Il est mieux de réfléchir à choisir ce mot avant de commencer la séance. Si aucun mot ne vous inspire prononcer le mot « calme » mentalement.

– Prolonger cette phase autant que nécessaire en prononçant toujours ce mot mentalement sur chacune de ces expirations. Il s’agit d’une phase de la séance extrêmement importante qui permet l’accès à un niveau de conscience différent, de repos et de calme.

E. La sortie de l’état de détente

– Cette phase doit s’effectuer aussi doucement que possible pour ne pas brusquer son corps, ni perdre le bénéfice de la petite séance de sophro-relaxation que l’on vient d’effectuer.

– Cesser de prononcer mentalement le mot lié au calme et de se concenter sur son expiration.

– Commencer par effectuer des petits mouvements des orteils, puis étirer et bouger un petit peu ses jambes petit à petit, tout en gardant les yeux fermés.

– Etirer ses bras, ses mains puis son cou, sa tête.

– En dernier lieu, ouvrir les yeux.

Ces séances de sophrologie et relaxation n’ont pas vocation à avoir des effets miraculeux sur la personne qui les effectue mais simplement de l’aider à se sentir mieux dans son corps et à l’épauler dans la gestion des situations difficiles et stressantes.

Fanchon GERVASONI

salutation au soleil

source : psycho-coaching